La Femme au carnet rouge / Antoine Laurain

La femme au carnet rouge

Un soir, à Paris, Laure se fait agresser et voler son sac à main devant chez elle. Choquée, déboussolée, elle se rend à l’hôtel le plus proche pour la nuit. Le lendemain, Laurent trouve le sac abandonné dans la rue. Le portefeuille, les papiers et le téléphone ont bien sûr disparu. Il ne reste que des objets que seul un sac à main de femme peut contenir… Sans valeur ? Certainement pas. Ce sont autant de témoins d’une vie, d’une femme. Des petits indices et surtout un carnet rouge qui vont piquer au vif la curiosité de Laurent et l’inciter à passer de libraire à détective.

Qui n’a pas rêvé un jour de jouer au détective amateur ? De faire la rencontre d’un parfait inconnu qui nous semble familier ? Laurent se retrouve dans un engrenage qu’il finit par ne plus vraiment maîtriser, pris par son désir de la rencontrer. Si je l’ai lu avec une certaine légèreté au début, je me suis retrouvée moi aussi prise au jeu. Le roman gagne vraiment en intensité au fil de l’écriture et j’ai été touchée par les doutes et questionnements des personnages au dénouement de cette histoire. Sans vouloir trop en révéler, l’idée de « nostalgie du possible » m’a beaucoup plu. C’est un livre qui titille ce besoin de bouleverser le quotidien, une jolie comédie romantique qui fait du bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s