Profession du père / Sorj Chalandon

Profession du père

Sur la fiche de renseignement distribuée à la rentrée des classes, Émile ne sait ce qu’il doit renseigner : agent secret, conseiller du général de Gaulle, ancien chanteur… ? Dans cette famille dominée par un père paranoïaque, violent, mythomane, Émile dit Picasso tente de grandir et se construire tout en cherchant à faire la fierté de son père. Lorsque la guerre d’Algérie éclate, il sera alors élevé comme un membre de l’Organisation, un rebelle, par son père. Entraînement et missions rythment la vie du collégien.

Ce roman autobiographique n’est pas écrit avec haine, colère ou amertume. Malgré les épreuves traversées et les marques laissées par cette éducation, l’auteur nous raconte son histoire avec paix et sérénité. À la lecture, on ressent qu’il ne s’agit pas d’un règlement de comptes ou d’un « livre-thérapie ». C’est un homme marqué bien sûr et avec de terribles bagages mais apaisé. L’apitoiement n’a pas sa place dans l’écriture mais l’émotion est bien présente. C’est une histoire saisissante d’une enfance volée. Saisissante par la violence de ce quotidien mais aussi par l’amour de ce petit garçon pour ses parents, envers et contre tout. Un beau roman de la rentrée littéraire à découvrir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s