Nous sommes deux / Marianne Rubinstein

Nous sommes deux

Dans la famille Bricourt, je demande les jumeaux. Emma et Axel, trentenaires, se retrouvent chez leurs parents pour leur annoncer une bonne nouvelle : ils vont tous deux se marier. Emma avec Marc Cohen, Axel avec Philippine de Langles. Commence alors un tour d’horizon des trois familles avec chacune leurs secrets, leurs douleurs et leurs principes. Comment être heureux quand votre famille est touchée par un évènement douloureux dans le même temps ? Comment rester entier tout en faisant des concessions pour l’autre ? Comment être soi quand on a toujours été deux ?

 Le récit navigue entre les différents personnages et quelques souvenirs d’enfance d’Axel et Emma. Ces souvenirs sont souvent très courts mais donnent beaucoup de sens à la relation qu’ils entretiennent désormais. Si Axel a pris ses distances depuis un certain temps dans cette relation, Emma reste très fusionnelle et accorde beaucoup d’importance à la gémellité, ce qui aura plus d’impact sur son couple.

J’ai mis un peu de temps à situer tous les personnages au début de ce roman… Nous n’avons pas encore les prénoms de tout le monde mais chaque séquence commence par le nom de la personne et la date. Cela demande donc une petite gymnastique pour situer les uns par rapport aux autres. Malgré cela, on s’y fait rapidement et les caractères bien différents de chacun y aident beaucoup. Je dois avouer que la vision du couple n’est pas présentée ici sous son meilleur jour. Mensonges et infidélités sont présents à tous les étages ! Du côté des parents, l’auteure met l’accent sur l’effet du temps. Chaque personne y réagira différemment bien sûr selon sa personnalité, son vécu, ses doutes et ses questionnements. Mais les jeunes couples ne sont pas épargnés pour autant, et subissent eux aussi quelques remous… Je pense que chacun pourra se retrouver dans ces réflexions, toutes différentes mais aussi actuelles.

La lecture est fluide grâce à un récit bien rythmé. Aucune séquence n’est inutile et les évènements s’enchaînent rapidement. Je ne suis pas déçue d’avoir retrouvé Marianne Rubinstein pour son deuxième roman qui m’a plu davantage que Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel.

Un grand merci à Babelio et leur opération Masse critique ainsi qu’aux éditions Albin Michel qui m’ont permis de passer un agréable moment de lecture !

Publicités

2 réflexions sur “Nous sommes deux / Marianne Rubinstein

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s