Chanson douce / Leïla Slimani

chanson-douce

Myriam, mère de deux jeunes enfants, étouffe chez elle. Elle veut reprendre le travail malgré les réticences de son mari. Ils se décident donc à embaucher une nounou. Après avoir établi la liste de leurs exigences et fait passer des entretiens, ils tombent sur la perle rare : Louise. Discrète, complice avec les enfants et efficace à la maison, ils ne peuvent plus se passer d’elle. Mais cette dépendance va devenir de plus en plus importante et angoissante…

Avis aux âmes sensibles, les trois premières pages ne vous épargneront pas ! En effet, le ton est donné immédiatement par la scène d’ouverture : la chambre d’enfant est retournée, le petit est mort, la petite et la nounou gravement blessées… Ces trois pages sont directes, sans fioritures et vont droit au cœur. Puis on reprend sa respiration pour se plonger dans le roman. Nous revenons en arrière pour découvrir l’histoire en accéléré de ce couple, l’arrivée des enfants, la dépression de Myriam puis l’embauche de Louise. On ne sait pas grand-chose de cette femme. On découvre par petites touches au fil du roman une partie de son histoire et de sa vie actuelle. Elle apparaît alors comme une femme à la dérive, bien loin de l’image qu’elle donne chez ses patrons.

Bien que nous sachions comme l’histoire se conclue, une tension et un malaise s’installent au fil de la lecture. On assiste impuissant à l’enchaînement des événements et on ne peut s’arrêter de lire ! La construction est vraiment intelligente et bien faite. Très concentré sur les personnages, le roman décortique comment cette situation a pu déraper à ce point. Et cela fait froid dans le dos… Pour ceux qui craignent que le roman soit trop violent : les premières pages sont effectivement très dures. Néanmoins, la suite du roman est vraiment axée sur la tension et la psychologie des personnages et n’est pas aussi violente.

Ce roman fait partie de mes très bonnes lectures de la rentrée littéraire. Il faut aimer les ambiances glauques et angoissantes mais si vous adhérez, vous vous régalerez ! Il fait d’ailleurs partie des sélections pour le Prix Goncourt, le Prix de Flore et le Prix Renaudot.

Publicités

6 réflexions sur “Chanson douce / Leïla Slimani

    • Oui, il est intéressant pour le regard qu’il apporte sur la pression sociale : réussir une vie de famille épanouie et faire carrière, mais aussi sur la relation employeur/employé notamment avec la culpabilité du couple qui ne sait pas comment se positionner par rapport à la nounou…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s