Point BD / Mangas #7

Il était temps de vous faire un retour sur mes lectures BD et mangas ! Surtout que j’ai eu de bonnes surprises… Je vous laisse découvrir avec, encore une fois, des genres très divers.

les-six-destinees

Les six destinées, tome 1 / Sayuki

Série en cours (3 tomes en VO, 2 tomes en VF)

Nous vivons dans un monde où la nuit n’appartient plus aux hommes mais aux Gedo, monstres aux allures de corbeaux, depuis la capture de leur roi. Un jour, Miroku, jeune garçon incontrôlable, va libérer par accident le roi des Gedo. Sa bêtise coûtera la vie de sa mère, la transformation de sa sœur en démon et sa propre transformation en Gedo. Pour tenter de réparer son erreur et rendre à sa sœur son humanité, Miroku va rejoindre les Rikudo, une équipe spéciale luttant contre les Gedo.

Ce manga m’a fait passer par différents états ! Toute la mise en place de l’histoire m’a laissée très perplexe et en retrait. Miroku est un insupportable gamin, vulgaire, teigneux et complètement irrationnel. Ce caractère est tellement poussé à l’extrême que cela m’a vraiment rebuté au début de ma lecture. Néanmoins, après sa bêtise stupide et immature, il entre vraiment dans une phase de prise de conscience et de rédemption qui a adouci mon avis. La suite de l’histoire qui est beaucoup plus dans l’action m’a plus entraînée. Je serais curieuse de lire le tome 2 pour voir si cette évolution continue dans ce sens-là. Au vu de la vulgarité du début, je le conseillerais quand même pour un public adulte ou à partir du lycée.

le-mari-de-mon-frere

Le mari de mon frère, tome 1 / Gengoroh Tagame

Série en cours (3 tomes en VO, 1 tome en VF)

Yaichi élève seul sa fille Kana. Un jour, Mike Flanagan, Canadien, arrive chez eux après le décès de son mari, qui était aussi le frère jumeau de Yaichi. Portant encore le deuil, Mike fait ce voyage afin de revenir sur les pas de son mari    et mieux comprendre l’homme qu’il aimait. Mais la cohabitation se révèle délicate pour Yaichi qui ne sait comment se comporter avec son beau-frère homosexuel. Heureusement, la fraîcheur de Kana sera d’une grande aide.

J’ai beaucoup aimé ce manga qui aborde sans complaisance ni tabou l’homosexualité et la famille. L’homosexualité y est bien sûr le sujet principal mais on effleure aussi la difficulté du deuil, le choc des cultures et les difficultés que l’on peut rencontrer au sein d’une famille. Je n’ai pas trouvé les personnages caricaturaux, si l’on fait abstraction de la carrure de Mike qui s’apparente à un bucheron géant et poilu ! A part cela donc, beaucoup de pudeur, de tendresse et d’intelligence dans ce manga qui est à découvrir. J’espère que la suite restera sur cette lancée !

bride-stories-8

Bride stories, tome 8 / Kaoru Mori

Anis a bouleversé son quotidien solitaire en choisissant une sœur conjointe et en demandant à son mari de choisir cette femme, devenue veuve, pour seconde épouse. Anis vit désormais au côté de son mari bien-aimé mais aussi proche de sa nouvelle sœur avec qui elle partage une grande complicité.

Dans le village de Karluk, les dégâts après le passage du clan des Hargals sont importants. Tout le village se mobilise pour reconstruire les maisons. Malheureusement, Pariya qui avait enfin trouvé un mari a tout perdu dans l’incendie de sa maison et doit recommencer son trousseau.

Je suis toujours sous le charme de ce manga ! Je pense d’ailleurs m’acheter la série. Les illustrations sont toujours aussi belles. Avec Pariya, la mangaka a pu exercer son talent avec les broderies et le résultat est magnifique. Avec Anis et Shirin, les illustrations sont beaucoup plus sensuelles et langoureuses. Dans le même temps, je trouve que l’histoire ne s’essouffle pas. Kaoru Mori arrive toujours à nous dévoiler une nouvelle coutume, développer un personnage, une relation. Je suis définitivement passionnée et accro à cette série !

platinum-end-3

Platinum end, tome 3 / Tsugumi Ohba et Takeshi Obata

Après le massacre par Metropoliman au stade, un étrange candidat approche Mirai et Saki. Peuvent-ils vraiment lui faire confiance ? L’évasion d’une jeune tueuse en série qui semble doter de pouvoirs surhumains ne va pas leur laisser le choix. Pour avoir une chance contre Metropoliman, il faut trouver des alliés.

J’avais été un peu déçue par le 2ème tome de la série que j’avais trouvé un peu en-dessous comparé au premier. Mais ce tome 3 ravive mon intérêt. Je l’ai trouvé plus dynamique, plus intéressant, plus tordu, bref bien mieux ! Les personnages continuent de se dévoiler un peu même si Saki reste très en retrait pour le moment. J’aimerais bien qu’elle prenne plus d’importance par la suite. Ma curiosité est donc ravivée et je continuerais finalement de suivre la série.

kami

Kami, tome 1 : Omegama / Jean-Gaël Deschard et Juliette Fournier

Série en cours

Nura est une jeune prêtresse chargée de s’occuper de trois divinités. Malheureusement, les hommes oublient progressivement ces croyances et ainsi délaissées, les divinités disparaissent progressivement. Inquiète pour un de ses dieux, Belsem, Nura va accepter la requête du souverain de Luchénia, en détresse, en espérant ainsi sauver Belsem. Mais la situation n’est pas aussi simple à la cour de Luchénia et Nura va se jeter dans la gueule du loup…

Je suis faible : une couverture comme celle-ci et me voilà partie avec ! Mais cela permet de faire de bonnes découvertes parfois comme avec Kami. Les illustrations sont aussi belles que la couverture ce qui aide déjà beaucoup à entrer dans ce nouvel univers qui est très riche. Le système de croyances y est bien détaillé et beaucoup de thématiques comme la loyauté, la responsabilité, la foi… y sont abordées tout en restant accessible aux plus jeunes puisqu’il s’agit d’une bande dessinée jeunesse. L’intrigue est bien menée aussi et se termine à la fin du tome. Mais les aventures de Nura ne s’arrêtent bien sûr pas ici et j’irais lire la suite avec plaisir !

le-combat-ordinaire

Le combat ordinaire / Manu Larcenet

Marco a quitté la banlieue parisienne pour s’installer dans une maison à la campagne. Il a quitté son psy parce qu’il pense avoir fait le tour. Il a quitté son boulot parce qu’il en avait marre. Bref, Marco envoie un peu tout balader et prône une vie tranquille et au calme. Mais les crises d’angoisse ne le laissent jamais tout à fait serein et la rencontre avec Emilie va le pousser dans ses retranchements.

Cette bande dessinée porte bien son nom : c’est l’histoire d’un homme ordinaire confronté à des états d’âme ordinaires. Mais ordinaire n’est pas synonyme d’insignifiant et cette BD alterne avec justesse humour et détresse, rébellion et tendresse. J’ai passé un très bon moment avec ces personnages dont on se sent naturellement assez proches. Tant le fond que la forme m’ont beaucoup plu. Les traits de Larcenet s’accordent bien avec ce héros un peu looser, un peu paumé mais attachant. Cette BD fait un très bon one-shot mais je lirais les autres tomes par curiosité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s