Love, be loved, leave, be left, tome 2 & 3 / Io Sakisaka

Nous retrouvons Yuna et Akari et leur vision de l’amour si différente. Yuna, très romantique, est tombée amoureuse de Rio, le frère d’Akari. Mais celui-ci semble porter un passé amoureux difficile. A la fin du premier tome, Yuna découvre que Rio et Akari ne sont pas réellement frère et sœur et que cette dernière est le fameux amour de Rio. Au risque de se faire du mal, Yuna va devenir la confidente de Rio. De son côté, Akari expérimente un sentiment nouveau face à Kazuomi. Très déstabilisée par la franchise et la naïveté de ce dernier, Akari est dans tout ses états !

J’ai été conquise par le premier tome de cette série et j’ai adoré la suite ! Je trouve que l’auteur parle avec beaucoup de justesse des sentiments, en amitié comme en amour. Les personnages sont très attachants. Si Yuna et Akari ont une certaine fraîcheur et naïveté dans l’expression de leurs sentiments, je ne les trouve pas mièvres du tout. Nous ne sommes pas dans la caricature ; cela correspond juste aux premiers émois. Le dosage est parfait ! J’ai bien aimé l’évolution de l’histoire d’Akari. Je ne l’attendais pas dans ce registre et elle m’a beaucoup fait rire. C’était peut-être la seule chose qui manquait à ce manga : une touche d’humour.

Je pense que je vais me les acheter parce que je suis vraiment fan ! La série est en cours (4 tomes en VO) donc je ne sais pas le nombre de tomes prévu. Les autres séries de l’auteur ne dépassent pas les 13 tomes donc j’espère que ça sera dans le même ordre d’idée. A suivre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s