Calme et tranquille / Valérie Manteau

calme-et-tranquille

Il est des romans qui sont difficiles à résumer et encore plus à chroniquer. « Calme et tranquille » en fait partie. Valérie Manteau oscille entre le récit et la fiction pour nous parler de son avant et son après : avant le décès de sa grand-mère et les attentats, avant que la violence entre dans sa vie et après.

Je ne suis pas une adepte des « romans-divans ». En règle générale, je passe mon chemin. J’ai pris dans l’office ce roman sans vraiment savoir ce dont il était question. Je ne regrette pas de l’avoir lu car c’est une lecture qui ne laisse pas indifférent. C’est un récit de reconstruction. Voir le monde s’effondrer et se demander comment nous sommes censés faire pour continuer. C’est un roman de deuil par le portrait touchant de ses amis perdus le 7 janvier 2015. La violence y est omniprésente. Mais l’humour n’est jamais loin non plus.

J’aime l’humour noir, je lui trouve des qualités vitales. Chacun son sacré, vous voyez.

Je me suis sentie prise entre des sentiments contradictoires à la fin de ma lecture. Gênée par la dimension très intime, je me sens toujours voyeuse face à une telle histoire. Mais aussi touchée par la violence, la sincérité, par ces mots profondément humains et vivants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s