Danser au bord de l’abîme / Grégoire Delacourt

danser-au-bord-de-labime

Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme dans une brasserie. Aussitôt, elle sait.

Le résumé de l’éditeur est très court. Il vous dit tout et vous laisse dans l’inconnu tout à la fois. Je le trouve tellement juste que je n’ai pas envie de vous en dire plus ! J’ai découvert Grégoire Delacourt avec roman La liste de mes envies que j’avais beaucoup aimé. Par manque de temps et non d’envie, je n’ai pas lu ses autres romans. Alors quand Loulitlà m’a dit avoir été bouleversée par cette lecture, je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté de celui-là ! Comment vous dire à quel point ce roman m’a chamboulée ?

L’auteur aborde tellement de sujets qu’il est difficile de savoir par où commencer sans trop vous en révéler. Une chose est sure : les sentiments et le désir y sont décrit avec beaucoup de justesse et de tendresse. Avec réalisme aussi car les personnages doivent faire face à leurs doutes, leurs scrupules, leur culpabilité. Il n’est pas question ici d’une histoire d’amour à l’eau de rose. Emma se montre sans fards avec ses douleurs, ses envies, ses regrets, ses joies. Elle m’a profondément touché ainsi que son histoire.

J’ai retrouvé l’écriture que je connaissais de Grégoire Delacourt mais avec plus de maturité. Ses mots ont su me happer immédiatement et m’ont laissée un peu hors d’haleine à la fin de ma lecture. Ce roman a certainement trouvé un écho en moi mais je pense que cette histoire ne peut que vous prendre en otage. Je l’ai lu sur un fleuve au bout du monde et j’ai du me faire violence pour ne pas pleurer sur le pont de ce bateau (je n’ai d’ailleurs réussi qu’à moitié). J’avais moi-même cette sensation d’être au bord de l’abîme.

Un parallèle est fait avec l’histoire de la chèvre de Monsieur Seguin. Une fois la surprise passée de retrouver cette nouvelle de Daudet, le parallèle nous apparaît évident, intelligent. On se demande même pourquoi nous n’y avons pas pensé plus tôt…

Je n’ai pas envie de vous en dire trop. C’est un roman qui se découvre et qui se savoure. Je pense que je vais l’acheter pour qu’il rejoigne ma bibliothèque. Il fait définitivement partie des romans qui m’ont marquée. Un conseil : lisez-le sans attendre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s