Le jour où je suis partie / Charlotte Bousquet

Le jour où je suis partie

Partir pour fuir un mariage arrangé. Partir en mémoire de sa meilleure amie. Partir pour avoir le choix. Pour toutes ces raisons, Tidir va quitter sa famille pour rejoindre Rabat et manifester le 8 mars pour la défense des droits des femmes. Le mari que lui a choisi son père ne lui convient pas et la disparition de son amie à cause des hommes la hante encore. Dans ce voyage initiatique, elle va apprendre à assumer son statut de femme libre.

Charlotte Bousquet a le don de nous écrire des histoires fortes avec des personnages souvent malmenés par la vie. Ces romans sont toujours l’occasion de faire passer des messages et les femmes y tiennent des rôles souvent importants. Le jour où je suis partie n’échappe pas à la règle !

Tidir est encore jeune mais a déjà été confrontée à la violence des hommes et à l’absurdité d’une société patriarcale où l’honneur est érigé valeur suprême. Elle va devoir apprendre à assumer sa liberté mais aussi se protéger. Elle fait preuve de beaucoup de force et de courage, malgré ses doutes, pour mener un tel périple dans un pays où le machisme est si présent. Sa défiance qui ne la quitte peut-être jamais peut parfois mettre de la distance entre le lecteur et Tidir. Mais personnellement, cela ne m’a pas gênée plus que ça. Je pense que compte tenu de l’ampleur de la pression exercée sur certaines femmes, cela justifie entièrement ces réactions.

Je trouve que ce roman est une bonne entrée en matière pour parler de la condition féminine. Charlotte Bousquet évoque différents types de harcèlement ou d’inégalité : du mariage forcé au harcèlement de rue, des inégalités dans le monde du travail aux remarques sexistes devenues malheureusement anodines et normales. J’ai vraiment aimé ce choix car il permet de rendre compte de l’ampleur du chemin qu’il reste à parcourir pour l’égalité mais aussi parce qu’il rappelle qu’il n’y a pas de petits combats. De même, l’histoire se déroule au Maroc mais en tant que femme vivant en France, je me suis retrouvée dans certaines situations. Quelque soit l’endroit dans le monde, je pense (malheureusement) que toutes les femmes s’y retrouveront.

Cela fait peut-être beaucoup pour un roman, qui plus est assez court, mais je trouve qu’au contraire, ce panorama des atteintes aux droits des femmes est une bonne première approche. A ce titre, je le conseille vraiment pour des adolescents en première lecture sur le sujet et à faire lire à toutes les personnes qui pensent encore que si une femme se fait agresser, c’est qu’elle l’avait sûrement cherché…

Jeunesse & Young Adult
8 / 20
Publicités

Une réflexion sur “Le jour où je suis partie / Charlotte Bousquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s