Monsieur Origami / Jean-Marc Ceci

Monsieur origami

En Italie, dans une maison à moitié en ruines perdue dans la campagne, vit un étrange monsieur qu’on appelle Monsieur Origami. Un jeune homme qui cherche un logement va trouver refuge auprès de lui et entamé une relation particulière avec le vieil homme.

Dans un style très épuré évoquant la littérature japonaise, Jean-Marc Ceci nous parle d’origamis, de choix de vie, de responsabilité et d’amour. Nous découvrons à cet étrange Monsieur Origami un passé aventureux et improbable : son départ du Japon pour l’Italie à la recherche d’une femme dont il ne connaît pas le nom, ses fabrications de papier et ses origamis bien sûr. Mais le nouvel arrivant n’est pas en reste : le jeune homme est en plein travail pour créer une montre unique. Ces partenaires improbables ne se comprennent pas beaucoup dans un premier temps puis apprennent petit à petit à déchiffrer le langage et les silences de l’autre.

Le travail sur l’écriture est très important. L’auteur a vraiment épuré au maximum son écriture. L’inspiration des haïkus se ressent beaucoup à la lecture. J’ai trouvé les thématiques abordés intéressantes. Parfois elles sont juste évoquées, d’autres sont en ligne rouge tout le long du roman.

Cette lecture m’a plu mais elle ne m’a pas vraiment touchée. J’ai trouvé qu’elle manquait de sensibilité. Ce que j’aime dans ce type de littérature, c’est la sensation d’être à fleur de peau, de mots, d’être sur un fil. Et je ne l’ai pas retrouvé ici.

Publicités

Une réflexion sur “Monsieur Origami / Jean-Marc Ceci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s